Manicouagan crater, 2019 (in progress)

Manicouagan crater s’intègre au cycle de missions de terrain initié par le projet La dérive des pôles.

Les terres canadiennes comportent plusieurs traces d'impacts de météorites visibles dans le paysage, dont le plus ancien et le plus grand cratère « visible » à la surface de la Terre, le Manicouagan. Appelé « l’œil du Québec » pour sa forme ronde vue de l’espace, cet anneau est le point de départ d’une réflexion cosmologique et d’un attrait pour la géologie, les champs magnétiques et les interactions entre l’homme et son territoire.

L’hypothèse d’une influence des champs magnétiques terrestre sur les paysages du grand Nord laissant des traces visibles et invisibles conduit à une expérience sensible et poétique de terrain et donne la possibilité de lire dans les roches l'histoire de notre monde et des liens entre les vivants.

Ce projet, amorcé en 2018, témoigne des étapes et découvertes d’une expédition d’un mois sur la piste du cratère Manicouagan. Il y est question d’itinérance, le long de la route 389. Route de terre gelée la moitié de l’année qui rejoins le Labrador. Unique route de transit des ressources de fer et de bois et d’accès au barrage Manic 5 qui par sa retenue d’eau a fait apparaître un lac et redessiner la forme du cratère. Une réalité de terrain qui brusque le fantasme initial d’un oeil protecteur sur le monde et d’une vision qui n’appartient qu’aux sattelites.

C’est dans ce cadre, au milieu des épinettes et d’un paysage de lacs où décante 200 millions d’années, que née une série de prélèvements de roches spécifiques liées aux transformations géologiques, d’observations photographiques du paysage et de collectes de récits et de textes anthropologiques, notamment des premières nations et de leurs légendes. Ces ensembles donnent lieu à un équilibre subtil, un nouveau mode de représentation cartographique constituant un écosystème reposant sur l'interdépendance des photographies et des documents textuels et visuels. Ces éléments forment un récit visuel alternatif par le jeu d'associations conceptuelles ou formelles et révèlent à notre attention, dans une démarche poétique, les mystères et la fragilité du monde.

Un livre d'artiste est à l'étude.

_______________________________________________

Exhibition view Manicouagan crater, 2019
Wall drawing with graphite, photographs printed on Hahnemühle, shatter cone, compass. Variable dimensions

Exhibition view Les racines du ciel, Chateau Stanislas, Commercy, 2019.
In collaboration with the 49 Nord 6 Est - Frac Lorraine

Rocks, Manicouagan crater, 2018
Photography

Frozen, Wintry View of Circular Manicouagan Reservoir, Canada.January 28th, 2013 Cartographic document

Preliminary map 55-2, Manicouagan lake - Mushalagan lake area, QUEBEC
Cartographic document

Manicouagan crater before and after the hydropower dam in 1960's
Cartographic document

The compass, Manicouagan crater, 2018
Photographic document

Rocks, Manicouagan crater, 2018
Photographic document

Rocks, Manicouagan crater, 2018
Photographic document

Forest, Manicouagan crater, 2018
Silver photographic document

Road 389 to Manicouagan crater, Canada 2018
Photographic document

Uapiska Station, Manicouagan crater, Canada 2018
Photographic document

Geological research documents on the Manicouagan crater

Impactites, Manicouagan crater, 2018
Photographic document

Impactites and a foot, Manicouagan crater, 2018
Photographic document

Rocks, Manicouagan crater, 2018
Photographic document

Research, Manicouagan crater, 2018
Photographic document

Manicouagan crater, 2018
Photographic document

Frog, Manicouagan crater, 2018
Photographic document