The storm of echoes, 2019 (in progress)

Cette pièce évoque le phénomène naturel d’érosion, la crainte de la disparition des côtes françaises et de manière plus universels des paysages tels qu’on les connait.

Cette installation présente des galets de silex collectés sur les plages de la falaise d’Ault. Ces nombreux galets échoués sont la résultante de l’action de l’infiltration des eaux de pluie et de l’alternance du gel et du dégel, produisant des fissures dans les falaises qui libèrent les couches de silex qu’elles contiennent.

En séparant par frottement la craie du silex, on accélère le phénomène d'érosion. Les silex noirs, mis à nus, comme des signes graphiques, une écriture qui se révéle sur un fond de poudre de craie blanche laissée à même le sol. Une pièce sonore qui met en scène les sons cristallins que provoquent ces silex quand ils s'entrechoquent accompagne cette installation.

The storm of echoes raconte l’idée d’une désunion de 2 matières, de 2 mondes. Elle nous questionne sur notre relation à la nature et aux liens de cette communion qui deviennent de plus en plus précaires.»

Installation sur socle bas ou directement au sol.
Dimension : un cercle de 2,50 mètres de diamètre

_______________________________________________

Flint and chalk, 2019
Photographic document

The cliffs of Ault, 2019
Photographic document